ZED

Robert sans Robert de Bernard Sasia, Clémentine Yelnik

Synopsis

30 années, 17 films ensemble... Bernard Sasia, chef monteur, emprunte à Robert Guédiguian ses personnages et ses images, démonte ce qu'il a monté pour le remonter et, sans Robert, nous raconte Robert, le montage, la création dans l'ombre, l'amour du cinéma. Par la magie du montage, Ascaride, Darroussin, Meylan deviennent les héros du monteur. Ils se donnent la réplique par delà les films et le temps. Marseille et le cinéma de Guédiguian sont les décors de l'aventure d'une tribu de cinéma, d'une aventure humaine.

Lettre ouverte de Clémentine Yelnik (co-réalisatrice) aux monteurs:

Chers Monteurs, Chères Monteuses,

Proche de Bernard Sasia, j’ai eu la chance de découvrir ce métier qui est le vôtre, dont j’ai longtemps ignoré la richesse et l’importance dans la création d’un film, fût-il documentaire ou fiction. En observant son travail, j’ai rêvé de faire un jour un film sur « vous », votre travail, votre patience, votre imaginaire, votre art complice de celui du réalisateur.

Ce rêve a rencontré celui de Bernard quand il a décidé de réaliser ce film « Robert sans Robert ». Ce fut un long travail que de mettre à jour l’écriture en images et en mots de ce regard singulier de chef monteur. Faire parler celui qui a passé sa vie dans l’ombre de la salle de montage était un véritable défi.

Tout le long du travail (plus d’un an), j’ai pensé à vous, les monteurs. Pour moi, l’objet important de ce voyage à travers les films de Guédiguian était de rendre un hommage au montage, aux monteurs, et à travers eux, à cette « armée de l’ombre » du cinéma dont tant de spectateurs n’ont aucune conscience. Et, sans cesse, j’ai imaginé et désiré avec trac et joie le jour où vous seriez là pour le voir.

Notre tournée en France pour accompagner « Robert sans Robert » me réjouit lorsque j’entends bon nombre de spectateurs nous dire leur émotion et leur plaisir de découvrir le métier du montage, et qu’ils « ne verront plus jamais un film sans y penser »…

Le film, poursuivant son chemin de France et de Navarre, va revenir à Paris au Brady samedi 16 novembre à 12h10, et peut-être plus d’ici décembre, si la salle est remplie de spectateurs… Et si elle comptait parmi eux des monteurs, des monteuses venus découvrir ce que l’un des leurs a « commis » ? Que l’on connaisse ou non, que l’on aime ou pas le cinéma de Guédiguian, tous les publics que nous rencontrons nous confirment que ce regard porté par son chef monteur ne laisse pas indifférent.

Clémentine Yelnik Co-réalisatrice de « Robert sans Robert » Comédienne et auteur de théâtre

Informations

2013 – France - Format : DCP 16:9 – Couleur – Stereo 5.1

Durée: 1H30

Langue originale: Français

N° Visa: 133.220

Date de sortie: 02/10/13

PRODUCTION: AGAT FILMS & CIE

REALISATION: Bernard Sasia & Clémentine Yelnik

"Robert sans Robert" en DVD

Il y a 3 ans, quand nous avons demandé à Robert de nous prêter ses images et ses personnages, nous savions que ce voyage de 30 ans dans le cinéma de Guédiguian enchanterait les amoureux de Darroussin, Ascaride, Meylan, de l'Estaque, et intriguerait les curieux du montage.

Nous ne savions pas encore que ce film serait aimé pour être aussi un "détournement" du cinéma de Guédiguian, du documentaire et du montage. Qu'il pourrait s'apparenter au "Grand détournement – la classe américaine" de Michel Hazanavicius et Dominique Mezette ", aux clips de Mozinor, et même à cette bizarrerie situationniste "La dialectique peut elle casser des briques ?".

Nous sommes heureux de savoir que des étudiants de cinéma sont en train de détourner "Robert sans Robert".

Aujourd'hui, "le détournement" est un des caractères de notre film, que nous avons envie d'affirmer, d'approfondir pour les suites de "Robert sans Robert" et pour nos créations futures.

Pour nous, "le détournement" n'est pas une trahison. Il est plus qu'un amusement technique. C'est une véritable écriture cinématographique qui permet d'émouvoir, de raconter autrement un cinéaste, une œuvre, une pensée… le cinéma.

Dans un monde où il y a déjà tellement d'images, comment réaliser un film personnel avec les images des autres.

"Robert sans Robert" est un film de récupération… Un film écologique !

"Robert sans Robert" est maintenant disponible en DVD sur Amazon. http://www.amazon.fr/Robert-sans-Bernard-Sasia/dp/B00J33OQXC

C'est un film OVNI. Aux dires de plusieurs spectateurs, on l'apprécie encore mieux à la deuxième vision.

Mais ne manquez pas de prévenir ceux qui n'ont pas encore eu la première vision. Vous pouvez suivre l'actualité du film https://www.facebook.com/bernard.sasia

Presse

  • La Marseillaise
    " Avec Robert sans Robert, Bernard
    Sasia a rebattu les cartes pour le
    plus grand plaisir des spectateurs
    les plus fidèles, prouvant que le cinéma
    est décidément une oeuvre chorale. "
  • Les Echos
    " Film sur l’amitié, sur l’art du cinéma et l’amour des comédiens, «Robert sans Robert» est aussi un joli conte français "
  • Critikat
    " Il y a dans Robert sans Robert un vrai plaisir ludique à naviguer d’une oeuvre à l’autre, à parler de la genèse d’un travail accompli toujours au service du collectif. "
  • Figaroscope
    " Ensoleillé "
  • L'Humanité
    " Une démarche passionnante "
  • Positif
    " Robert sans Robert invite le spectateur à entrer dans la danse, comme un magicien qui va dévoiler ses trucs. On pense au François Truffaut de La Nuit Américaine... Le film installe le spectateur dans un temps intemporel. Avec le côté joyeux d’un album de photos, lorsqu’il revivifie le passé. "
  • Studio Ciné Live
    " La grande réussite de ce re-montage est de nous faire pénétrer à l’intérieur
    même d’un processus créatif " Classé ***
  • 3 Couleurs
    " Engagement, attachement à la cité phocéenne et à trois acteurs, Ariane Ascaride, Gérard Meylan et Jean-Pierre Darroussin, qu'il est très émouvant de voir vieillir à l'écran. "
  • Les Fiches du Cinéma
    " C'est un documentaire unique en son genre: comment avec les images d'un autre raconter à la fois un monde et sa vie, rendre hommage au cinéma en général et faire ressentir le passionnant métier de monteur? " Classé ***
  • Le Nouvel Observateur - Télé Obs
    " Une idée de génie! "
  • Alternatives Economiques
    " Cet engagement est sans doute l'ingrédient qui fait la différence dans un cinéma qui démontre qu'il n'a pas à choisir entre des "genres" comme le social, l'action, l'humour et l'amour. "

Téléchargements

Contacts

Distribution: Larris Dubois-Flavien Tel: 01 53 09 34 59 - Rénald Baron Tel: 01 53 09 59 30

Marketing: Julie Rouyer - 01 53 09 98 24

Presse: Alexandra Faussier, Florence Alexandre, Fanny Garancher - 01 42 00 38 86

Programmation: Christian Fraigneux - 06 82 94 33 55

Stock:

FILMOR NEUILLY(Publicité)

FILMOR LYON (DCP)

Contacter ZED

Pour organiser une projection publique du film, n'hésitez pas à nous contacter

Contacter ZED